Hors Normes à Marseille

Récit de nos premières semaines explosives

Trois, deux, un : tout est prêt

Ahlala ! On était si bien préparés !

Cela faisait 1 mois que nous arpentions les rues vallonnées de Marseille pour partir à la rencontre de nos commerçants. Finalement, 36 d’entre-eux ont dit « Oui, je le veux » pour devenir point retrait de vos paniers marseillais.

Et deux fois n’étant pas coutume, nous avons choisi Andes pour nous accompagner dans la préparation des paniers, association solidaire favorisant la réinsertion sociale.

Tout était réglé comme une lettre à la poste : on avait envoyé nos mails pour prévenir la communauté et avions même sympathisé avec Agnès, Sabrina, Coco, Manon et d’autres Marseillaises super sympas pour comprendre leurs besoins et comment on pouvait aider au mieux les habitants de la citée Phocéenne (quartiers en manque de bio, horaires d'ouverture des points retraits, ...) .

Bref, on était surexcités à l’idée d’ouvrir une nouvelle ville française, aux couleurs du Sud et au son du mistral gagnant.

Une rencontre… explosive !

Comme dirait mamie (ou un empereur romain, on ne sait plus) : « Seul l’imprévisible crée l'événement ».

Et c’est peu dire ! Le 4 mai dernier en effet, premier jour de nos premières livraisons marseillaises, l’imprévisible se produisit : un obus de la Seconde Guerre mondiale a été découvert aux abords de la plage des Catalans, suscitant l’intervention immédiate des autorités pour détruire l’engin historique.

Résultat : une ville à moitié bloquée, des paniers à moitié livrés, un lancement en demi teinte. Mais une bien belle anecdote, n’est-ce pas ?

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’événement : cliquez ici

Et ils eurent de nombreux cadeaux

Semaine après semaine, nous vous avons appelé, écrit, textoté, pour comprendre comment vous viviez vos premiers jours avec nos paniers. Plus de 150 conversations plus tard (oui, on est bavards), nous avons compris beaucoup de choses et avons pu considérablement améliorer notre aventure marseillaise. Merci ❤️

Pour célébrer notre fraiche relation, nous n’avons d’ailleurs pas hésité à vous offrir une double dose de cerises, rien qu’à vous, Marseillais. Pourquoi ? Parce que se retrouver c’est la fête ! Et quand il y a une fête, il y a des cadeaux. CQFD.

S’en est d’ailleurs suivie la fête des mères, où vous avez dû retrouver deux petits cookies dans vos paniers… N’est-ce pas ? Tous les Français(e)s ont pu en profiter. Vive les mamans !

 

Ce n’est que le début !

Vous êtes aujourd’hui plus de 450 à nous faire confiance à Marseille pour sauver un maximum de bons produits. Ensemble, nous avons déjà sauvé 8,2 tonnes de fruits et légumes bio français dans cette belle ville du Sud. 

Pour continuer cette belle aventure, nous allons renforcer l'aspect local de nos paniers (nous sommes en recherche active de producteurs à proximité qui répondent à notre charte qualité) et allons densifier notre réseau de points retraits. 

Bref, c’est génial, et ce n’est que le début !

1 commentaire

  • Très belle initiative! Merci!

    Christine Muller

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés