Quelles bananes sauver ? Faisons le choix ensemble !

3615 Hors Normes, on écoute ?

Chez Hors Normes, notre mission est claire : permettre à tout le monde de bien manger grâce à une démarche anti-gaspillage. Pour accomplir cette mission tout en créant une expérience agréable, nous cherchons constamment à évoluer, sans jamais changer qui on est !

C’est pour cela que chaque semaine, nous appelons certains d’entre-vous (ceux qui répondent à nos questionnaires pour nous raconter leur expérience Hors Normes). Fondateurs, employés, stagiaires, … tout le monde s’y met ! Et c’est assez génial, car nous comprenons plein de choses : ce qu’il vous manque, ce qui vous pose problème, ce que vous adorez. Bref, on grandit ensemble !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et depuis plus d’un an, vous nous parlez souvent de bananes : « j’achète des bananes en plus car vous n’en faites pas », « mes enfants raffolent des bananes », « à quand les bananes Hors Normes ? ».

On a donc creusé le sujet, appel après appel, en posant la question : « est-ce que vous aimeriez que Hors Normes propose des bananes ? ». Il aura fallu 341 échanges téléphoniques (soit 85 heures de conversation quand même), pour obtenir des réponses allant du « Hors Normes ne fait que du bio français, alors pas de banane » à une grande majorité de « oh oui, ce serait vraiment pratique » (77% des personnes interrogées, très exactement). À partir de là, on a commencé à se renseigner…

Le fruit le plus consommé des Français après la pomme

On a découvert que la banane était un fruit qui plaisait à de plus en plus de Français : en 2020, on estime la consommation de bananes en France à 10,8kg / habitant / an (source : rapport de la banane en 2020 par FRANCEAGRIMER). Une consommation qui a augmenté de 4,3% par rapport à 2019 ! Ce qui en fait le 2ème fruit le plus consommé, après la pomme.

Et qu’ils sont bons, ces fruits du soleil ! La banane est en effet pleine de bienfaits : potassium (super pour le système nerveux, les muscles et la pression sanguine), manganèse (enzyme bonne pour les os), … une solution saine et parfaite pour assouvir une petite faim.


Voici une capture d'écran du tableau (quant à lui pas très digeste) qui récapitule le nombre de bananes importées depuis les ports français en 2020 en fonction de leurs origines et de leur culture bio / conventionnelle selon le rapport FRANCEAGRIMER.

Un fruit qui mérite aussi d'être sauvé

Selon une étude menée par le programme gouvernemental contre le gaspillage, Wrap, et relayée par le Guardian, le Royaume-Uni jetait en 2017 plus de 1,4 million de bananes comestibles par jour. Aïe. Ça fait mal.

Et c’est un vrai problème, notamment en amont de la chaîne de production. En effet, avant même d’avoir la chance d’être vendues dans les magasins, beaucoup de bananes sont jetées car elles ne correspondent pas aux standards esthétiques de la distribution.

Pourtant, ces singularités n’entravent EN RIEN leur qualité, ni leur goût. On vous explique tout :

La banane est un fruit climactérique, c’est-à-dire qui continue à mûrir après la récolte. Cette caractéristique permet de récolter et de transporter les bananes au stade “vert”. Après avoir voyagé en bateau*, elles arrivent donc en mûrisserie : un endroit qui porte bien son nom, car il est dédié à faire mûrir les bananes, pour qu’elles deviennent consommables.

Et c’est là que la grande distribution, les primeurs et autres distributeurs traditionnels interviennent, en imposant à leurs fournisseurs le respect d’un niveau de coloration très précis, comme le montre l’échelle ci-dessous :


Et comme le mûrissage est un procédé naturel, la nature fait ce qu’elle veut ! Il arrive donc parfois que des bananes n’aient pas la couleur exigée (problème d'homogénéité, tâches). À cela, s'ajoute les (hélas) traditionnels standards de forme : une banane déformée ou doublée sera gaspillée.

On en est désormais convaincus : les bananes aussi méritent d’être sauvées !

On a eu la bonne idée

Pour résumé : vous êtes nombreux à nous demander des bananes (même si tous n’en veulent pas), et de plus en plus de bananes sont gaspillées en France, à la sortie de la mûrisserie, avant même d'être vendues. Il nous fallait trouver une solution.

Or, vous le savez très certainement : depuis quelques mois, vous avez la possibilité d’ajouter des produits d’épicerie sauvés du gaspillage à votre panier. Concrètement, vous recevez votre panier de fruits et légumes bio français et, en plus, les produits d’épicerie qui vous ont fait envie.

Et si les bananes suivaient le même principe ? Pourquoi ne pas permettre à ceux qui en ont envie, d’ajouter des bananes sauvées du gaspillage en plus de leur panier ? Vous auriez ainsi l’option d’en ajouter ; c’est vous qui décideriez !

Faisons le bon choix ensemble

Après de nombreux échanges avec les producteurs et un travail de fourmi de Mathilde, notre directrice des achats, nous avons la possibilité de vous proposer deux types de bananes différentes (mais une seule sera retenue), toutes deux de très bonne qualité.

Voici un petit récap :

Vous l’avez compris : on a encore besoin de vous pour faire le bon choix ! Votez pour la banane que vous souhaitez voir sauvée : cliquez ici 💪

*Bon à savoir : 99% des bananes importées en France arrivent en bateau et seulement 1% en avion. Ça qui tombe bien car le transport en bateau produit en moyenne 20 fois moins de CO2 que le transport en avion (source ADEME).

3 commentaires

  • Bonjour, ma préférée c’est la banane des canaries qui a la peau verte et qui est bio et extraordinaire en goût 😊 Voyage par cargo donc top ! Merci pour vos explications claires

    Mousse
  • Choix numéro 1

    Agnès Toppino
  • Choix numero 1

    Agnès Toppino

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés