Tour de France du bio : un pays qui en a sous la pédale !

Depuis plusieurs années, le bio se démocratise, devient plus accessible et a conquis le cœur de nombreux Français (vous êtes bien placés pour le savoir 😉). Selon l’Agence Bio, 15% d’entre nous consomment même des aliments bio tous les jours  ! 

Sur le territoire français, les exploitations bio ont doublé de surface en 5 ans, pour atteindre 2,5 millions d’hectares en 2020, soit près de 9,5% de la surface agricole nationale. Alors pour tout comprendre sur ce grand changement du monde agricole, on vous embarque dans un tour de France de l’agriculture bio, région par région  ! 

Carte aux Trésors

Cet article c'est un peu notre Carte aux Trésors à nous (promis on n'a pas pris l'hélico pour l'écrire)

Au nord, le bio gagne du terrain

Malgré un retard important par rapport au reste du territoire, le bio se développe de plus en plus dans le Nord de la France : en 2020, on comptait 4138* exploitations certifiées bio dans les régions Hauts-de-France, Île-de-France et Normandie.

Si l’on retrouve plusieurs exploitations dédiées aux grandes cultures (céréales et oléagineux comme le soja, le lin ou le tournesol), la majorité des végétaux bio produits dans les Hauts-de-France sont des surfaces fourragères, destinées à l’alimentation animale. Dans la région, on compte 1350 exploitations bio : ce n’est certes pas énorme (on en compte 51 mille au total en France), mais on constate une nette progression par rapport à 2019, avec une augmentation de 13,8% des exploitations certifiées.

En Normandie, le nombre d’exploitations bio est un peu plus élevé : environ 2188 ! Les cultures bio prédominantes sont bien évidemment des élevages de vaches laitières (hmmm, le beurre salé 😋), mais également beaucoup de surfaces fourragères. 

Enfin, on retrouve très peu d’exploitations bio en Île-de-France (environ 600), et la majorité sont des champs de grandes cultures situés en Seine-et-Marne. 

Mais rassurez-vous, même s’ils sont encore peu nombreux, il existe bien des producteurs de fruits et légumes bio dans le nord de la France  ! C’est le cas par exemple de Cécile, qui a reconverti son élevage de canards en champignonnière à Anneville-Ambourville, en Normandie. Dans les Hauts-de-France, Benoît fait pousser des endives bio à Cobrieux, pas très loin d’Émile et son exploitation d’asperges blanches, Damien cultive son verger à Méteren, et Alexandre produit des betteraves et des navets à Wavrin.

À l’est : des céréales, des fruits et… du vin  !

Si je vous dis : vignobles et céréales, vous me répondez… L’est de la France bien sûr ! Le bio est en nette progression dans cette partie du pays, puisqu’on compte 13 923 exploitations certifiées.

Évidemment, impossible de parler de la Bourgogne Franche-Comté sans mentionner son vin ! Les vignobles font partie du paysage bourguignon, et les cultures bio se développent de plus en plus vite : en 2020, on comptait près de 681 vignobles certifiés bio ou en conversion … à quand les premiers vins chez Hors Normes ? 🍇

Dans la région Grand Est, on aime le vin bien sûr, mais surtout les céréales et les légumes secs. Les exploitations céréalières bio sont très présentes dans la région, elle fait d’ailleurs partie de celle qui en compte le plus : fin 2020, l’Agence Bio en recensait 1464.

L’Auvergne Rhône Alpes quant à elle se hisse sur le podium : avec 7 272 exploitations bio, elle est la 3ème région de France la plus productrice d’aliments bio ! Juste après les céréales et les cultures fourragères, on retrouve près de 2029 exploitations fruitières, 1818 exploitations maraichères, mais également près de 1067 vignobles (attention, on vous rappelle que le vin est à consommer avec modération, même quand il est bio 😉).

Cap à l’ouest pour faire le plein de légumes bio

L’ouest de la France regorge de paysages magnifiques (#VacancesEnBretagne), certes, mais pas seulement ! Au total, on compte 15 658 exploitations bio réparties en Nouvelle-Aquitaine, Pays de la Loire et en Bretagne.

Les cultures de céréales et de fourrage bio y sont très développées, tout comme les vignobles : la Nouvelle-Aquitaine possède près de 1668 exploitations de vins bio  ! 

En Bretagne en revanche, peu de vignobles, mais beaucoup d’exploitations maraîchères bio : fin 2020, on en comptait 1200 ! Parmi les légumes bretons (non, le kouign-amann n’est pas un légume…), on retrouve les poireaux, les choux, les courges, les pommes de terre ou encore les betteraves.

Dans les Pays de la Loire, on trouve un peu de vignobles bio, mais surtout beaucoup de céréales et légumineuses (lentilles, haricots blancs, pois cassés…), avec 2202 exploitations, ainsi que des légumes frais.

Le Sud, premier de la classe sur le bio 

Ah, le sud, le soleil, le chant des cigales, les petits villages typiques… et les exploitations bio ! Ce n’est une surprise pour personne, la majorité des fruits et légumes français sont cultivés dans le sud du pays grâce à son climat ensoleillé. Mais saviez-vous que c’est également dans les régions du sud que l’on retrouve le plus d’exploitations agricoles bio ou en conversion  ? 

Eh oui, avec plus de 17 016 exploitations certifiées bio en 2020, dont 11 977 rien qu’en Occitanie, les régions du sud (Occitanie, PACA et Corse) représentent à elles seules environ 33% des exploitations bio françaises  !

Comme dans le reste du pays, on retrouve beaucoup de surfaces fourragères, mais également des céréales, de nombreux fruits et légumes (et notamment beaucoup d’agrumes), et des vignes. Il y a d’ailleurs plus d’exploitations viticoles bio que conventionnelles en Occitanie : pas de doutes, le vin bio a le vent en poupe  ! 

Le Sud est donc sans conteste l’endroit de France où le bio est le plus développé. D’ailleurs, on a une très bonne nouvelle à annoncer aux Sudistes qui nous lisent… Hors Normes arrive très bientôt à Marseille  ! 🥳

Dans nos supers paniers, vous pourrez retrouver par exemple :

  • Les pommes du Vieux Pointet, basé à l’Isle-sur-la-Sorgue  ;
  • Les clémentines, cerises, fraises et plein d’autres fruits et légumes de la coopérative Uni Vert à Saint-Gilles  ;
  • Les blettes, salades et le fenouil de Jean-Yves Roche, à Berre l’Étang  ;
  • Les tomates gorgées de soleil de Christophe Herranz, à Cavaillon.

Pour vous donner toujours plus de choix, nous avons également décidé de travailler avec Solebio, une coopérative de Châteaurenard regroupant près de 100 producteurs bio de la région. Au menu : des fruits, des légumes et des herbes aromatiques bio et 100% local  !



* La plupart des chiffres de notre article sont tirés du dossier « Chiffres clés 2020 » et des fiches de synthèses régionales de l’Agence Bio publiés en juillet 2021.

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés